aller au contenu

Traces dans la lande / Ancienne voie ?

mardi 15 décembre 2015, par La Porte de Pierre

A Tréhorenteuc, si vous remontez le chemin de sainte Onenne, passez sa fontaine, puis l’établissement agricole, et après 10 minutes de marche, juste avant le premier bosquet d’arbres que traverse ce chemin, vous arriverez en haut d’une lande à la vue magnifique sur Tréhorenteuc et sa vallée. Vous vous trouvez alors sur la première partie du chemin de randonnée dite "la Porte du Ciel".


traces_treho_12_r.jpg
traces_treho8.jpg

Tout au long de cette montée vous aurez pu observer perçant la lande, des affleurements rocheux de schiste pourpre. Arrivé à ce bosquet d’arbres, regardez mieux et vous verrez par endroits répartis sur une quinzaine de mètres, comme deux ornières, deux gouttières qui serpentent sur le sol, parallèles et à intervalle constant.


traces_treho19.jpg
traces_treho6.jpg

Creusées dans la roche, avec un rendu lisse à ces endroits, elles se distinguent du restant de l’affleurement rocheux rugueux et feuilleté.
Ces traces font penser aux sillons laissés par deux roues ferrées de charrette. Ces empreintes, comme on en trouve régulièrement dans nos campagnes n’ont en soit rien d’exceptionnel. On en trouve de superbement conservées dans le sud calcaire de la France, en pays d’oc, où l’époque médiévale est venue se surcharger à l’époque antique.


traces_treho15_r.jpg
traces_treho_4r.jpg
traces_treho18_r.jpg
traces_treho_19_r.jpg

Leur entraxe est d’environ 120 à 122 cm, soit 47 à 48 pouces, pour une largeur d’environ 15cm. On peut imaginer que cet entraxe est révélateur d’un type de charrette, en fonction des animaux de trait utilisés. 1 cheval, 2 chevaux, et dans une antiquité plus rurale, bœuf, mule ou âne. Le gabarit de l’animal donnant la largeur des brancards dont dépendra à son tour l’entraxe de la charrette, tombereau, carriole. Si l’un d’entre vous lecteurs possède des informations sur les entraxes typiques d’une catégorie d’animal de trait, ou des traces laissées aux époques médiévales ou antiques, je suis preneur !.


Ce qui semble confirmer l’ancienneté de cette voie, est sa proximité avec le lieu archéologique dit du château de sainte Onenne, villa Gallo-romaine des premiers siècles.
Voir pour cela ce qu’en dit "l’encyclopédie de Brocéliande" :
http://broceliande.brecilien.org/Le-chateau-de-Sainte-Onenne
(Je vous encourage à suivre régulièrement cette encyclopédie. Réalisée par des passionnés de Brocéliande et d’histoire ayant un soucis méticuleux de prouver l’authenticité de chacun de leurs propos).
Si les marques les plus visibles se trouvent en haut de la colline, on peut les pister par intervalles sur plusieurs centaines de mètres, ce qui nous amène à la hauteur de l’ancienne villa Gallo-romaine, dans la direction de Tréhorenteuc.

"Voie" Définition :
"La voie est la distance entre les deux roues d’un même essieu. Il ne faut pas confondre la voie et la largeur du véhicule qui est une dimension de carrosserie.
De façon précise, la voie mesure la distance entre les centres des zones de contact des roues d’un même essieu."

Pour la route :
J’ai amené un ami sur place, et je lui ai dit : "Tu vois la voie ?" il me répond, "j’en suis sans voix"... :))

traces_treho3.jpg
traces_treho21r.jpg
traces_treho5.jpg
img_9981_r.jpg