aller au contenu

Triskèle Triskel Triskell

Triskèle

Format env. 59cm
chêne huilé et ciré.

180€

Triskèle Format env.59 Vieux symbole commun à de nombreuses traditions, typique de la civilisation celtique. Il est de nos jours communément retenu que son nom viendrait du grec triskélès qui signifie à "trois jambes", et ce probablement à partir de la période Hellénique et dans sa zone d’influence. On trouve cependant un triskell gravé dans le tumulus de Newgrange en Irlande, et daté d’environ -3200 avant JC. Soit plus de 2000 ans avant le début de ce que l’on appelle l’âge du fer, et près de 2500 ans avant la grande époque celte, et la civilisation grecque. Son étymologie pourrait alors venir de "three shells" (anglais) tre skjell" (Norvégien), "tre skaller" (Danois),...signifiant 3 coquillages dans le vocabulaire de ces peuples du nord proches de l’Irlande. (mais aussi τρεις κέλυφος ou treis kélyfos en grec...) Le coquillage illustre la notion de spirale, si présente dans les représentations mythologiques de l’humanité, et décrivant la vie en mouvement. (dans l’espace, le temps, le retour des cycles et qui sait des vies..) Avec le "Triskell", il semble que l’on soit là devant un symbole résolument dynamique, et on pourra y voir une évocation de la vie en mouvement, des cycles de la vie, naissance vie et mort, ce qui renvoie aussi à Brahman-Vishnou-Shiva, (le créateur-protecteur-destructeur), mais aussi le découpage des civilisations indo-européennes, religieux-militaire-économique. Dans l’enseignement rabbinique, le Un contient la totalité, l’alpha et l’oméga, il est globalité. Le deux, miroir du Un apporte la différentiation des contraires ou complémentaires, il est équilibre, il est potentiel mais pas encore résultat. C’est avec le trois que la diversité apparaît et la dynamique de la création.